OBUS COULEUR DE LUNE

Création 1999
Théâtre

Lecture- spectacle de lettres de « poilus » et de poèmes d’Apollinaire extrait du recueil Calligrammes (poèmes de la paix et de la guerre)

Mise en scène et adaptation Jean-Michel Rivinoff

Avec Delphine Cheverry

Il y a que je languis après une lettre qui tarde. 

Apollinaire

Au cœur du chaos, les mots tracés sur le papier blanc comme un drapeau de paix, tissent un fil unique, sensible et tendre. À la fois apaisants et cruels, ils relient des hommes aux yeux couleur d’effroi à des femmes et enfants le cœur posé sur l’inquiétude.

Dans le tumulte des bombes et le silence oppressant chaque mot est un souffle d’espoir entre la vie et la mort.

Les lettres sont extraites du volume Paroles de Poilus (Éditions Librio). Elles sont découpées et montées de sortes qu’elles paraissent écrites d’une seule et même main. Elles sont lues par une seule interprète (une jeune femme), assise dans un espace simple et sobre. Un peu de terre au sol, un vieil Électrophone qui s’allume et s’éteint seul. Il égraine des chansons de 1939, interprétées par Fréhel, prémonition du deuxième conflit mondial.  À côté de la jeune femme, une petite table de chevet, une lampe Abat-jour de dentelles, un réveil au tic-tac sonore et puis une chaise vide, celle de l’absent. Dans son dossier de bois est incrusté un haut-parleur (non visible). Il diffuse parcimonieusement des poèmes d’Apollinaire dits par une voix d’homme.

Production Compagnie la lune blanche

Création à la Bibliothèque de Brindas, le 29 janvier 1999

Diffusion à Mer et à Blois