Skip to main content
L'immigrée de l'intérieur - Cie La Lune Blanche

L’IMMIGRÉE DE L’INTÉRIEUR

L'immigrée de l'intérieur - Cie La Lune Blanche

L’IMMIGRÉE DE L’INTÉRIEUR

Création 2011

Théâtre

L'immigrée de l'intérieur - Cie La Lune Blanche

D’après l’oeuvre d’Annie Ernaux – Éditions Gallimard

Montage de textes, mise en scène et scénographie
Jean-Michel Rivinoff

Assistante à la mise en scène Coraline Cauchi

Avec Leslie Bouchet, Elisabeth Doll, Tamara Schmidt
et Bénédicte Wenders

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Régie générale Franck Tortay

Costumes Aline Froux

Crédit photos Géraldine Aresteanu

Je suis persuadée qu’on est le produit de son histoire et que celle-ci est présente dans l’écriture.

Annie Ernaux

Femme, épouse, amante, mère, fille, enfant, écolière, étudiante, professeur, écrivain : les « je » des récits d’Annie Ernaux sont tout cela à la fois. À travers cette polyphonie, Annie Ernaux se raconte et retrace son itinéraire de femme, fil conducteur de l’ensemble de son œuvre (Les Armoires videsLa Femme geléeLa PlaceUne FemmeLes Années). Cette écriture saisit avec justesse et pudeur, mais aussi parfois crûment, les émotions et les souvenirs qui sont les siens. Et c’est dans cette intimité dévoilée, toujours ancrée dans le contexte social qui l’a portée, que chacun(e) d’entre nous peut retrouver une part de son histoire.

Production Compagnie la lune blanche

Coproduction CDN Orléans/Loiret/Centre

Création au CDN d’Orléans, le 12 janvier 2011

Diffusion en région Centre (calendrier dans le dossier)

L'évènement - Cie La Lune Blanche

L’ÉVÉNEMENT

L'évènement - Cie La Lune Blanche

L’ÉVÉNEMENT

Création 2010

Théâtre

L'évènement - Cie La Lune Blanche

D’après le texte d’Annie Ernaux – Éditions Gallimard

Montage du texte et mise en scène Jean-Michel Rivinoff

Avec Catherine Vuillez

Costumes Marie-Ange Maury

Crédit photos Compagnie la lune blanche

La narratrice évoque au plus près des sensations éprouvées, le parcours douloureux, difficile et délicat d’une jeune fille des années 60, mise en cloque, mais ne souhaitant pas « être mère » à cet instant. Grâce à une forme théâtrale légère et autonome, diffusée à la fois dans les théâtres et hors les murs, le spectacle tisse un rapport privilégié avec le public et préserve le caractère intime du texte. 

Alors âgée de 23 ans, étudiante en lettres à Rouen, la narratrice raconte son parcours depuis l’annonce de cette grossesse accidentelle et importune jusqu’à sa « libération ». Elle évoque les conditions sordides de l’avortement, la violence du regard social, la culpabilité liée à un acte illégal et qui, à l’époque, se déroulait dans la clandestinité. Sans lyrisme, ni dolorisme mais avec une précision poignante, l’auteure revient sur un Evénement qui a marqué un grand nombre de femmes dans l’indifférence et le silence le plus complet. Un récit entre vie et mort qu’on suit quasi au jour le jour, d’un acte qui, même s’il est aujourd’hui devenu légal, continue de hanter la société.

Ce spectacle répond à un désir de créer une petite forme qui, grâce à une logistique légère, peut se déplacer hors des théâtres sans pour autant sacrifier l’exigence que réclame l’écriture scénique. Il s’agit, avant tout, de mettre en voix une écriture contemporaine forte et singulière, de trouver un chemin qui porte le texte vers l’ouïe du spectateur et ainsi nourrir son regard de ses propres visions, de ses pensées, de ses réflexions. Qu’il nous soit proche ou lointain, ce thème est connu de tous, le plus difficile étant, certainement, d’en parler.

Production Compagnie la lune blanche

Coproduction Centre Dramatique National d’Orléans/Loiret/Centre

Création au studio de la compagnie à Mer les 17 et 18 septembre 2010

Diffusion 96 dates au national dont le Festival Off d’Avignon 2011
(calendrier dans le dossier)

Être humain - Cie La Lune Blanche

ÊTRE HUMAIN

Être humain - Cie La Lune Blanche

ÊTRE HUMAIN

Création 2013

Théâtre

Être humain - Cie La Lune Blanche

Texte Emmanuel Darley – Éditions Actes-Sud Papiers

Mise en scène et scénographie Jean-Michel Rivinoff

Assistante à la mise en scène Coraline Cauchi

Avec Leslie Bouchet, Delphine Cheverry, Matthieu Lemeunier, Jean-Jacques Simonian et Catherine Vuillez

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Régie générale Franck Tortay

Costumes Aline Froux

Crédit photos Pashrash

Dans Être humain, le théâtre se déploie dans sa plus grande simplicité sans jamais lâcher la tension du drame.

Un homme entre dans une salle de classe d’école maternelle, ceinturé d’explosifs, il noue des rapports à la fois tendus et tendres avec l’institutrice et les enfants, qui l’ont nommé « Monsieur Cagoule ». Autour de ce récit s’entrecroisent les voix de sa sœur, de l’institutrice, du négociateur et de « sa taupe ». Avec une langue surprenante où se déploie violence et pudeur, Être humain nous donne à entendre une voix intérieure qui se démultiplie en personnages pour reconstituer un événement passé. Nous sommes à la fois dans le drame et au-delà. Ainsi se tissent et se mêlent des scènes vécues, rêvées, réinventées et même des flashbacks comme un « jeu » permanent.

Production Compagnie la lune blanche

Coproductions Centre Dramatique National
Orléans/Loiret/Centre, La Halle aux Grains – scène nationale de Blois, Centre Dramatique Régional de Tours

Soutiens Domaine National de Chambord, Théâtre de la Tête Noire – scène conventionnée de Saran

Création à La Halle aux Grains – scène nationale de Blois
les 6, 7 et 8 novembre 2013

Diffusion en région Centre-Val de Loire (calendrier dans le dossier)

Du bout du corps à l'orée de la bouche

DU BOUT DU CORPS À L’ORÉE DE LA BOUCHE OU MUE I… II… III

Du bout du corps à l'orée de la bouche

DU BOUT DU CORPS À L’ORÉE DE LA BOUCHE
OU MUE I… II… III

Re-création 2009

Danse

Du bout du corps à l'orée de la bouche

Chorégraphe Christine Olivo

Compositeur Arnaud Méthivier – Nano

Avec Vincent Delétang, Cécile Lefèvre ou Christine Olivo
et Arnaud Méthivier – Nano

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Costumes Christine Olivo

Extraits de textes Georges Perec, Jean-Pierre Lacoste et Paul Auster

Crédits photos Compagnie la lune blanche, Roger Soulas, Christophe Dulou et Hélène Chollet

L’épaule se penche sous le temps lourd de la mémoire où s’agite l’envie…
Les gestes perdus passent la peau les mots vides apaisent la gorge…
La délivrance l’orage entre la peau et l’os la chair bouge et s’éprouve mot à mot…

Jean-Pierre Lacoste

Cette pièce de 2008 fait l’objet de mues, de métamorphoses. Créée dans une salle de spectacle, elle est proposée avec un musicien en direct, en plein air, en journée ou la nuit, avec des textes supplémentaires,… Il s’agit de transposer les matières chorégraphiques, scénographiques et sonores initiales pour les remettre au monde, au coeur du monde, de déplacer le travail dans un environnement autre pour que celui-ci s’imprègne au présent des saveurs du monde.

Un autre son s’immisce. Celui de l’accordéon… comme le souffle, la respiration, l’air dense et léger, indispensable… Des airs d’hier et d’aujourd’hui… évoquent des univers parallèles, laissent entendre nos musiques intérieures, amènent une autre dimension à la fois reconnaissable, mystérieuse, grave, colorée…

Production Compagnie la lune blanche

Aide à la résidence Théâtre Le Puits Manu à Beaugency

Accueil en résidence Centre Chorégraphique National d’Orléans

Soutiens Conseil Départemental de Loir-et-Cher dans le cadre de Festillésime, Ville de Mer et plusieurs mécènes

Re-création au Parc de la Corbillière à Mer, le 3 juillet 2009

Diffusion dans le Loir-et-Cher en 2010

Du bout du corps à l'orée de la bouche

DU BOUT DU CORPS À L’ORÉE DE LA BOUCHE

Du bout du corps à l'orée de la bouche

DU BOUT DU CORPS À L’ORÉE DE LA BOUCHE

Création 2008

Danse

Du bout du corps à l'orée de la bouche

Chorégraphie Christine Olivo

Avec Cécile Lefèvre et Vincent Delétang

Travail du texte Jean-Michel Rivinoff

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Costumes Aline Froux

Décor Luis Ferreira et Franck Tortay

Musiques Pascal Contet et Talking Heads

Extraits de textes Georges Perec et Jean-Pierre Lacoste

Crédit photos Compagnie la lune blanche

Je ne peux pas parler mais je ne peux pas me taire.

Samuel Beckett

Partir d’une absurde banalité…  S’il y avait une histoire, ce serait l’histoire d’un homme et d’une femme qui se retrouvent… un frère et une sœur, un ami et une amie, un amant et une maîtresse, un père et une mère… enfin des êtres de chair, d’os, de sang, de cœur mais aussi de voix, de paroles… en quête de liens, d’échanges et de partages de moments de vie, comme si c’était la seule possibilité qui leur restait de perpétuer présence et relation… et se laisser surprendre !

Du bout du corps à l’orée de la bouche interroge notre capacité à être vivant, ici et maintenant, et s’appuie délibérément sur notre condition d’homme et de femme… pour l’explorer, la souligner, l’accentuer, la décadrer, la décaler… entre paroles et mouvements, silences et bruits, quotidien et poésie, sens et non sens, gravité et légèreté…

Production Compagnie la lune blanche

Aide à la résidence Théâtre Le Puits Manu à Beaugency

Accueil en résidence Centre Chorégraphique National d’Orléans

Soutien d’un mécène

Création au Théâtre Le Puits Manu à Beaugency, le 31 janvier 2008

Diffusion à Blois

D'un combat joyeux - Cie La Lune Blanche

D’un combat joyeux

D'un combat joyeux - Cie La Lune Blanche

D’un combat joyeux

Création 2014

Danse

D'un combat joyeux - Cie La Lune Blanche

D’après Le Métier d’Homme d’Alexandre Jollien –
Éditions du Seuil

Chorégraphie collective dirigée par Christine Olivo

Interprètes amateurs Laurence Bayard-Hubert, Thérèse Boudisseau, Christèle Chapelot, René Chopelain, Françoise Créac’h, Karine Destacamp, Valérie Germond, Carole Hubert
et Catherine Vacher-Guilpain

Lumière Marc Léclaircie

Son Fabien Oliviero

Musiques Rabindranath Tagore, Vincent Courtois, Arnaud Méthivier/Otto Lechner et François Rabbath

Extraits de textes Alexandre Jollien

… Sacré métier d’homme, je dois être capable de combattre joyeusement
sans jamais perdre de vue ma vulnérabilité ni l’extrême précarité de ma condition.

Le Métier d’Homme, Alexandre Jollien

Durant 9 mois, les 10 interprètes ont eu à cœur d’éprouver et de pénétrer l’écriture d’Alexandre Jollien, ces mots de la chair et du cœur auxquels ils ont donné corps sur le plateau. Leurs interprétations, faites d’allers-retours entre extraits du texte et chorégraphies, ont bousculé les sensations et les regards, évitant toute gravité éventuellement suscitée par ses réflexions sur la souffrance, le jugement de l’autre, la honte de soi,… et invitant  tout comme l’auteur à cheminer vers plus de liberté, de légèreté et de douceur.

Production Compagnie la lune blanche

Aide au projet Conseil Général de Loir-et-Cher

Soutiens techniques Compagnie du Hasard, Théâtre de la Tête Noire, Culture O Centre

Soutien de plusieurs mécènes

Création à l’Espace culturel de Mer, les 24 et 25 octobre 2014

Cyprès du silence - Cie La Lune Blanche

Cyprès du silence

Cyprès du silence - Cie La Lune Blanche

CYPRÈS DU SILENCE

Création 2000

Danse

Cyprès du silence - Cie La Lune Blanche

Chorégraphe Christine Olivo

Avec Katia Brun, Christine Olivo et Hélène Rocheteau

Lumière Pierre-Yves Boutrand

Son Jean-Michel Rivinoff

Costumes Christine Olivo

Décor Christine Olivo et Jean-Michel Rivinoff

Musiques Renaud Garcia-Fons, Jean Louis Matinier,
Dino Saluzzi, Henryk Gorecki et Marc Perrone

Crédit photos Compagnie la lune blanche

Ce qui est beau, c’est que tout cela soit si inutile et en même temps si nécessaire.

Bram Van Velde

Trois femmes laissent surgir de leur mémoire des moments de leur vie passée ou le désir d’une vie à venir. Les événements se mélangent, les lieux se démultiplient et les personnes se confondent. Submergées de sensations, le besoin de s’immobiliser, de regarder, d’écouter les envahit. Cette nécessité du silence et de l’immobilité, non comme renoncement à agir, mais comme consentement à laisser « être », à laisser voir, à être disponible face à ce qui vient.

Un silence entre deux gestes, l’étirer… le suspendre… et se surprendre à respirer. Apparence immobile du cyprès. Ce silence… pour enfin s’entendre, bouger, vivre si près du silence…

Galerie Cyprès du silence - Cie La Lune Blanche

Production Compagnie la lune blanche

Accueil studio Centre Chorégraphique National d’Orléans

Soutiens techniques Compagnie du Hasard, Ville de Mer

Création à la Halle de Mer, le 17 novembre 2000

Diffusion en région Centre en 2000/2002

Ça pourrait être si simple - Cie La Lune Blanche

ÇA POURRAIT ÊTRE SI SIMPLE…

Ça pourrait être si simple - Cie La Lune Blanche

ÇA POURRAIT ÊTRE SI SIMPLE…

Création 2007

Danse

Ça pourrait être si simple - Cie La Lune Blanche

Chorégraphie collective dirigée par Christine Olivo

Interprètes amateures Emeline Adam, Anne Lise Audin, Justine Brion, Valérie Brion, Pamela Da Silva, Valérie Germond, France Leblanc, Agathe Lhomme, Patricia Marty, Maëlys Termes et Aurélie Visomblain

Travail du texte Jean-Michel Rivinoff

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Costumes Aline Froux

Décor Franck Tortay

Musiques Rammstein, John Adams, Muse, Nina Hagen, John Cale, Craig Amstrong, Dino Saluzzi et Pascal Contet

Extraits de textes Christian Bobin et paroles personnelles issues des répétitions

Crédit photos Compagnie la lune blanche

On ne fait pas pousser une fleur avec des idées sur la botanique mais avec de l’eau, de la lumière et de la patience, beaucoup de patience, au jour le jour.

Christian Bobin

Un groupe de 11 personnes de 13 à 45 ans pratiquant la danse contemporaine depuis quelques années a exprimé le désir de s’engager dans un processus de création, qui va de la genèse d’un projet à son partage avec un public. Comme tout travail de création, celui-ci a suscité beaucoup d’interrogations, de questionnements, de remises en cause… plus particulièrement dans ce contexte spécifique de la découverte de ce travail par des amateurs. Chacun a pu se rendre compte, en le vivant, que la création est un travail exigeant qui réclame un engagement global de la personne, sans concession, mais qui apporte également d’irremplaçables échanges et des moments intenses de fragilités et de bonheurs partagés. Il est vrai que le thème de la féminité et des relations filiales féminines abordé dans ce travail, né de la nature même du groupe, n’a cessé durant toutes les répétitions et tous les échanges de faire des allers et retours entre le personnel et l’universel. Dans cette histoire faîte de toutes les histoires, il était question, plus que jamais, de corps, d’âmes et de cœurs…

Ça pourrait être si simple - Cie La Lune Blanche

Production Compagnie la lune blanche

Soutien technique Ville de Mer, Compagnie Laena, Chato’Do, La Halle aux Grains de Blois, MJ Diffusion/Scène de nuit

Soutien de plusieurs mécènes

Création à la Halle de Mer, les 27 et 28 avril 2007

Visuel Bal à blanc - Cie La Lune Blanche

BAL À BLANC

Visuel Bal à blanc - Cie La Lune Blanche

BAL À BLANC

Projet de création 2012-2013-2014… inachevé

Danse

Du fond de la nuit des temps, les humains ne se réunissent-ils pas pour agiter, mouvoir, balancer, bercer…
leurs corps, seuls ou en groupe, comme en quête d’une autre lumière, en quête de liens, d’amour.

Bal à blanc - Cie La Lune Blanche

Premier temps – 2012

Chorégraphe Christine Olivo

Compositeur Arnaud Méthivier – Nano

Avec Christine Olivo et Arnaud Méthivier – Nano

Lumière Luis Ferreira

Son Fabien Oliviero

Crédit photo Compagnie la lune blanche

Bien que des répétitions se soient déroulées en 2011, ce projet a été annulé pour de multiples raisons. Le premier temps de cette création devait avoir lieu le 4 février 2012 à la Halle de Mer avec une reprise à La Pléiade à La Riche.

L'entretien - Compagnie La Lune Blanche

L’ENTRETIEN

L'entretien - Compagnie La Lune Blanche

L’ENTRETIEN

Création 2019

Théâtre

L'entretien - Compagnie La Lune Blanche

Texte Philippe Malone – Éditions Espaces 34

Mise en scène et scénographie Jean-Michel Rivinoff

Assistante à la mise en scène Emma Pluyaut-Biwer

Avec Leslie Bouchet, Sylvie Jobert et Catherine Vuillez

Son Fabien Oliviero

Lumière Marc Léclaircie

Régie Plateau Emmanuelle Lamy

Construction décor LaFourmy

Crédit photos Marie Pétry

Partition à 3 voix féminines, L’Entretien réunit des figures emblématiques
du monde du travail et de ses nouveaux rapports de force.

L’Entretien est une pièce chorale qui s’articule autour de la parole et des pensées de trois femmes, figures emblématiques d’une entreprise : la Cheffe d’entreprise, la Mère syndicaliste et sa Fille qui passe l’entretien d’embauche, avec en fond le chœur des salariées. Pendant le court temps d’un entretien se déploie un monde de violence, d’espoirs, de luttes et de contradictions. Dans une langue à la fois brutale et poétique, l’auteur cherche à rendre ce qui se joue aussi bien sur le plan personnel que sur le plan de la réalité sociohistorique qui entoure et détermine ces personnages, livrant ainsi une réflexion sur la condition humaine. L’Entretien est le premier volet du diptyque Temps modernes.

Production Compagnie la lune blanche

Coproductions La Halle aux Grains – scène nationale de Blois, TDC – Théâtre de Chartres, CDN Orléans/Centre Val de Loire

Aides à la résidence CDN Orléans/Centre Val de Loire, L’Hectare – scène conventionnée de Vendôme, L’Échalier – atelier de fabrique artistique – la grange de Saint-Agil

Accueils en résidence L’Échalier – atelier de fabrique artistique – la grange de Saint-Agil, La Halle aux Grains – scène nationale de Blois

Création à La Halle aux Grains – scène nationale de Blois les 8, 9
et 10 octobre 2019

Diffusion 2019/2020 en régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire (calendrier dans le dossier)